Martin Vaughn-James

Depuis le milieu des années 80, Martin Vaughn-James se consacre principalement à la peinture, exposant régulièrement en France, en Belgique et en Allemagne.

Complice de longue date de François Schuiten et Benoît Peeters, Martin Vaughn- James interpréta notamment le rôle du peintre Augustin Desombres dans leurs albums L’Enfant penchée et L’Affaire Desombres.

C’est donc de manière toute naturelle qu’une exposition de Martin Vaughn- James rassemblant un grand nombre de toiles et de dessins, prend aujourd’hui place à la Maison Autrique. L’artiste a privilégié des œuvres liées à Bruxelles, sa ville d’adoption, et particulièrement au Palais de Justice.


Martin Vaughn-James est né en 1943 à Bristol, Angleterre. Après avoir séjourné à Londres, Montréal, Tokyo et Paris, il vit aujourd’hui à Bruxelles.

Dans les années 1970, il a collaboré avec plusieurs écrivains et publié de nombreux dessins dans des revues françaises et belges telles que Minuit, Obliques, La Nouvelle Critique, Libération, Jungle, 25, etc. Il a publié au Canada quatre romans visuels : Elephant (1970), puis The Projector (1971), The Park (1972) et The Cage (1975).

La Cage et L’Enquêteur sont parus en français aux Impressions Nouvelles et ont été abondamment commentés. Du premier de ces livres, Thierry Groensteen a notamment écrit : « Si le roman visuel est un genre, il a d’emblée trouvé en Vaughn-James un maître difficile à égaler, comme Töpffer avait pu l’être en son temps pour la bande dessinée. » L’ensemble des planches originales et carnets préparatoires de cet ouvrage a d’ailleurs été acquis par le Musée de la bande dessinée d’Angoulême.

Depuis le milieu des années 80, Martin Vaughn-James se consacre principalement à la peinture, exposant régulièrement en France, en Belgique et en Allemagne des toiles où ses préoccupations narratives s’expriment d’une autre façon.

 

Le livre

« Dans cet hôtel, il doit y avoir plusieurs centaines de chambres. Entre le hall et celle que j’occupe, j’ai compté pas moins de vingt-cinq portes. Mais ce nombre est variable, tantôt supérieur, tantôt inférieur. Sans parler de tous ces escaliers et de tous ces couloirs dont on ne voit jamais le bout. Qu’importe, une vingtaine de chambres noires suffisent amplement à les noyer dans le doute et à m’accorder un sursis, une chance de plonger à terre et d’ouvrir le feu le premier. »

En attendant ses démons pour le règlement de compte final, le narrateur échappe à ses cauchemars en s’immergeant dans des fragments de séries noires imaginaires.

Après ces deux chefs-d’œuvre du roman graphique que sont La Cage et L’Enquêteur, Martin Vaughn-James nous emmène dans un troisième labyrinthe. À travers une fine et dense succession d’images et de mots, il nous transporte dans son univers onirique, nous plonge dans la mémoire onirique de nos propres chambres noires.

Collection Traverses (17 cm x 24 cm - 128 pages - Les Impressions Nouvelles

Infos

Date : 2007-03-08
Date de fin : 2007-05-26
Expositions
Martin Vaughn-James

La maison autrique

Adresse

Chaussée de Haecht 266
1030 Schaerbeek
Belgique

Heures d’ouverture

Du mercredi au dimanche,
de 12 à 18 heures
(dernière admission à 17h30).

Fermé les jours fériés.

 

Tarifs

Adultes : €7,00
Groupes, seniors, étudiants : €5,00
Enfants, schaerbeekois : €3,00
Article 27 : €1,25