Naissances de la Bande Dessinée

Du 5 novembre 2009 au 28 avril 2010, l’exposition « Naissances de la bande dessinée » propose un regard profondément renouvelé sur les origines du neuvième art, dans le prolongement direct du superbe album que fait paraître Thierry Smolderen aux éditions Les Impressions Nouvelles. C’est dès la fin du XVIIIe siècle, avec le peintre et graveur William Hogarth, que s’ouvre l’exposition ; c’est avec l’œuvre magistrale de Winsor McCay qu’elle se clôt. Dans une mise en scène vivante et évocatrice, l’exposition présente des planches originales, les premières éditions de Töpffer, Cham, Gustave Doré, Wilhelm Busch, A.B. Frost, Outcault et bien d’autres, des journaux anciens, des buis gravés. Mais aussi une magnifique pierre de lithogravure servant à illustrer les techniques d’impression, une collection d’objets et de jouets anciens.Dans un audiovisuel réalisé spécialement pour l’occasion, Thierry Smolderen expose avec force et clarté les principaux enjeux des recherches sur le sujet qu’il développe depuis vingt ans. L’atmosphère fin XIXe et l’imaginaire de la Maison Autrique offrent un cadre idéal pour découvrir le contexte qui a vu les premiers développements du neuvième art. L’exposition Naissances de la bande dessinée et le livre qui l’accompagne devraient constituer un événement et clôturer en beauté l’année de la bande dessinée. Mise à jour du 6 novembre : Le journal Le Soir a publié un chouette article sur l'expo et le livre.

 

Thierry Smolderen

Scénariste et théoricien, professeur à l’École Européenne Supérieure de l’Image, Thierry Smolderen est l’un des meilleurs spécialistes actuels de l’histoire de la bande dessinée. Il a publié de nombreux essais dans des revues françaises (comme 9e Art) et américaines (comme Comic Artl). Les bases théoriques nouvelles sur lesquelles reposent ses recherches lui ont permis de mettre au jour des documents passionnants, jusqu’ici inconnus. Parmi ses scénarios de bande dessinée, on peut signaler la biographie rêvée de McCay (dessin J-P. Bramanti, éditions Delcourt), et la série Ghost Money (dessin D. Bertail, éditions Dargaud).

couverture naissance bd1 218x300
Le livre

NAISSANCES DE LA BANDE DESSINÉE
De William Hogarth à Winsor McCay

Autour de 1900, apparaît dans la presse américaine une forme pétrie d’humour et d’action que nous reconnaissons sans problème comme de la bande dessinée : le comic strip, né en même temps que le cinéma et le phonographe. Dans ce livre riche en surprises, Thierry Smolderen montre pourtant que l’origine de cette forme est beaucoup plus ancienne, et liée à une autre naissance : celle du roman moderne, qui émerge en Angleterre au cours du XVIIIe siècle. L’œuvre satirique du peintre et graveur William Hogarth a ouvert cette voie, menant à des échanges d’un genre nouveau entre l’image et les médias de l’âge moderne.

Au XIXe siècle, le courant impulsé par Hogarth est resté l’affaire exclusive d’un groupe particulier de dessinateurs, les illustrateurs humoristiques, qui mettent leur immense culture de l’image au service de la parodie, en cultivant l’art de l'hybridation stylistique. Fascinés par le graffiti, le dessin d’enfant et les images marginales, ils sont les premiers à s’emparer des médias émergents, qu’ils schématisent et combinent dans une perspective ironique. Depuis Rodolphe Töpffer, ils prennent aussi un malin plaisir à interroger les idiomes séquentiels du monde industriel à partir du passé naïf des histoires en images populaires. La bande dessinée moderne s’est forgée dans ce creuset résolument polygraphique qui n’a manqué aucune des révolutions majeures menant à l’âge audiovisuel.

Cet ouvrage – qui constitue aussi une véritable anthologie – éclaire donc de manière surprenante les pièces d’un puzzle que nous croyions pourtant si bien connaître : loin d’être orpheline, la bande dessinée y apparaît comme la principale héritière d’une culture de l’image lisible aussi ancienne que l’image imprimée. La bulle, la ligne claire, l’action progressive, la mise en abîme ironique et jusqu’à la physique délirante des toons l’inscrivent dans une généalogie beaucoup plus riche que ne le soupçonnent les auteurs eux-mêmes.

Son dialogue initial avec le roman d’avant-garde du XVIIIe siècle et le livre romantique, sa longue cohabitation avec les rythmes de la presse illustrée, sa symbiose avec le cinéma en font même l’ouvroir potentiel de l’image contemporaine par excellence.

Infos

Date : 2009-11-05
Date de fin : 2010-04-25
Expositions
Naissances de la Bande Dessinée

La maison autrique

Adresse

Chaussée de Haecht 266
1030 Schaerbeek
Belgique

Heures d’ouverture

Du mercredi au dimanche,
de 12 à 18 heures
(dernière admission à 17h30).

Fermé les jours fériés.

 

Tarifs

Adultes : €7,00
Groupes, seniors, étudiants : €5,00
Enfants, schaerbeekois : €3,00
Article 27 : €1,25