Rêves et portraits - Yoshitaka Amano

Yoshitaka Amano, peintre, illustrateur, «character designer»-phare et aventureux du 21ème siècle a exercé ses talents pour réaliser des films d'animation, illustrer des livres de science-fiction et d'Heroic Fantasy et créer des jeux vidéos. Il a aussi conçu des décors et des costumes pour le théâtre, créé des bijoux, dessiné des vitraux...

Son art ne nous est pas étranger, on y retrouve des traces de courants comme l'Art Nouveau et le Symbolisme si proches de la culture japonaise.


Une évocation générale de son œuvre et des liens tissés entre nos cultures trouvera naturellement sa place à la Maison Autrique.

 

Le livre

Les Editions Zampano ont édité un ouvrage très soigné à l'occasion de l'exposition. Il reprend la grande majorité des oeuvres expos&es, ainsi qu'une série de dessins préparatoires.

Un extrait de la préface signée François Schuiten : "Les recherches graphiques d’Amano nous montrent de multiples influences. Si l’utilisation des textures et des matières évoque l’art symboliste, la noirceur du trait fait référence à la bande dessinée américaine et à sa force."

80 pages couleurs - 24,5 x 20,5 cm
ISBN : 978-2-915757-23-1

 

L'artiste. Yoshitaka Amano

Le monde visible est chimère, la réalité se trouve dans les rêves de la nuit (Edogawa Rampo)

Yoshitaka Amano, né en 1952 à Shizuoka, est un artiste japonais. Il commence sa carrière en travaillant plus de dix ans dans l'une des usines à rêves du Japon, la Tatsunoko.
Son talent s'exercera sur des oeuvres comme Gatchaman (connu sous le nom de la Bataille des Planètes1) ou bien la longue série Time Bokan.

Durant ce séjour, il côtoiera, apprendra, et murira avec une génération d'artistes hors du commun qui propulseront l'anime au statut international de Japanimation (Mamoru Oshii, Akemi Takada,...) et feront que le Japon deviendra la destination de rêves de toute une génération de ce début du 21ème siècle.

Ses années de dessins lui permettront aussi d'affirmer son intérêt pour la création occidentale et la pop culture américaine comme les comics (Neal Adams), l'art psychédélique (Rick Griffin) et le pop art (Peter Max). Cette période très active lui demandera aussi de s'intéresser à l'art centenaire japonais de l'ukiyo-e, et en même temps à l'Art Nouveau venant d'Europe.
Cet apprentissage très utile lui permettra de s'affranchir du milieu de l'animation pour se consacrer à l'illustration.

Ainsi dès 1982, il mettra son trait au service des visions des autres. Il donnera de la présence aux créatures imaginées par les grands maîtres du fantastique japonais comme Hideyuki Kikuchi (Vampire Hunter D), Kaoru Kurimoto (Guin Saga), mais aussi Baku Yumemakura (Chimera) et Edogawa Rampo (Moju). Son talent s'illustrera aussi sur les créations d'auteurs occidentaux comme Michaël Moorcock (Elric le Nécromancien2) ou bien les livrets des opéras de Richard Wagner (Tristan et Yseut3 ou Le Vaisseau Fantôme4).

Gardant l'influence de ses travaux pour l'animation et les autres illustrations, il développe ainsi un style unique à la fois inspiré par un surréalisme très moderne et une exploration des techniques très anciennes, mais surtout la volonté d'exprimer ce qu'il y a de plus profond de lui-même : ses rêves et ses visions.

Ainsi, dans les années 90, des discussions avec les équipes de Squaresoft, naîtra la grande saga Final Fantasy. Ses visions sur cet univers toujours en expansion se retrouveront animées par des ingénieurs et des codeurs sur les différentes consoles que connaîtra l'évolution de cette série fleuve.
Mais sa volonté de s'exprimer ne se cantonne pas seulement aux arts visuels. A mesure que son trait s'épure, ses créations se retrouvent de plus en plus à s'exprimer en volume. Ainsi, il conçoit des scénographies de ballets et de pièces de théâtre, des vitraux voire des bijoux.

A la fin des années 90, il décide de travailler à New York et y ouvre un atelier. Il y collaborera avec des artistes des maisons Marvel DC comics, et prendra en main la mythologie des super-héros comme The Sandman (dans Les Chasseurs de Rêves5) » ou Wolverine. Ses relations en Amérique feront entrer Yoshitaka Amano dans le monde l'art contemporain pour les années 2000.

Chantre de l'art à 360°, le talent de Yoshitaka Amano s'exerce sur différentes créations comme Hero
Eve et bientôt Zan : leur point commun, une panthère noire qui sert de lien entre différentes époques, différents continents, différents talents sur différents supports comme l'illustration pure, les comics, la sculpture, l'art vidéo, le film 3D, le computer graphics, l'event.

En pleine possession de ses moyens artistiques, Yoshitaka Amano a décidé d'inaugurer les années 2010 en ouvrant son propre studio Deva Loka: ‘l'endroit où les dieux se rassemblent'.
De ce studio doivent sortir des films en 3D et de vrais projets multimedia : une prise en main des tentatives désespérées de s'emparer du caractère fugace de ses rêves...

Infos

Date : 2010-09-17
Date de fin : 2011-01-31
Expositions
Rêves et portraits - Yoshitaka Amano

La maison autrique

Adresse

Chaussée de Haecht 266
1030 Schaerbeek
Belgique

Heures d’ouverture

Du mercredi au dimanche,
de 12 à 18 heures
(dernière admission à 17h30).

Fermé les jours fériés.

 

Tarifs

Adultes : €7,00
Groupes, seniors, étudiants : €5,00
Enfants, schaerbeekois : €3,00
Article 27 : €1,25